Les Fourberies de Scapin

Les Fourberies de Scapin

96 places disponibles

200 Dhs

Jeudi 15 février à 19h15
ATTENTION LIEU DE LA RETRANSMISSION : INTITUT FRANCAIS salle LEILA ALAOUI
Denis Podalydès revient en tant que metteur en scène Salle Richelieu avec « Les Fourberies de Scapin » qui, jouées plus de 1500 fois par les Comédiens-Français, n’ont pourtant pas fait l’objet d’une nouvelle production depuis vingt ans.

Programme à télécharger

Plus de détails

Il aime l’idée d’une « pièce de troupe, écrite non pas pour la Cour mais pour le peuple », créée en 1671 au Palais-Royal pendant une période de travaux. Molière est alors libéré des contraintes des comédies-ballets et des comédies à machine : c’est du « théâtre pur » qui offre au metteur en scène une grande liberté d’action.


La scène se passe à Naples, porte ouverte à l’imaginaire maritime, tendue vers l’Orient. Face à deux pères autoritaires, deux fils aux amours contrariées s’en remettent au rusé Scapin, habité d’une folle énergie de revanche, double de Scaramouche, acteur italien à la vie aventureuse que Molière admirait : « à vous dire la vérité, il y a peu de choses qui me soient impossibles, quand je m’en veux mêler. » Si le valet bouffon reçoit des coups de bâton, et en rend notamment dans la célèbre scène du sac, Denis Podalydès rappelle qu’il tire son nom du verbe italien scappare qui signifie « s’échapper », « s’envoler ». S’ensuit alors, dans un climat de demandes de rançons et de contrariétés paternelles, une avalanche de stratagèmes et autres fourberies que l'auteur excellait à peindre.

Molière
Durée : 1h45 (sans entracte)

Distribution : la Troupe et les comédiens de l'Académie de la Comédie-Française
Mise en scène  : Denis Podalydès

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Les Fourberies de Scapin

Les Fourberies de Scapin

Jeudi 15 février à 19h15
ATTENTION LIEU DE LA RETRANSMISSION : INTITUT FRANCAIS salle LEILA ALAOUI
Denis Podalydès revient en tant que metteur en scène Salle Richelieu avec « Les Fourberies de Scapin » qui, jouées plus de 1500 fois par les Comédiens-Français, n’ont pourtant pas fait l’objet d’une nouvelle production depuis vingt ans.

Programme à télécharger

Donner votre avis

3 autre représentation dans la même catégorie :

Les Fourberies de Scapin <p class="Standard">Il aime l’idée d’une « pièce de troupe, écrite non pas pour la Cour mais pour le peuple », créée en 1671 au Palais-Royal pendant une période de travaux. Molière est alors libéré des contraintes des comédies-ballets et des comédies à machine : c’est du « théâtre pur » qui offre au metteur en scène une grande liberté d’action.</p> <p class="Standard"><br />La scène se passe à Naples, porte ouverte à l’imaginaire maritime, tendue vers l’Orient. Face à deux pères autoritaires, deux fils aux amours contrariées s’en remettent au rusé Scapin, habité d’une folle énergie de revanche, double de Scaramouche, acteur italien à la vie aventureuse que Molière admirait : « à vous dire la vérité, il y a peu de choses qui me soient impossibles, quand je m’en veux mêler. » Si le valet bouffon reçoit des coups de bâton, et en rend notamment dans la célèbre scène du sac, Denis Podalydès rappelle qu’il tire son nom du verbe italien scappare qui signifie « s’échapper », « s’envoler ». S’ensuit alors, dans un climat de demandes de rançons et de contrariétés paternelles, une avalanche de stratagèmes et autres fourberies que l'auteur excellait à peindre.<br /><br /></p> <p><strong>Molière</strong><br />Durée : 1h45 (sans entracte)</p> <p><strong>Distribution :</strong> la Troupe et les comédiens de l'Académie de la Comédie-Française<br /><strong>Mise en scène  </strong>: Denis Podalydès</p>
200 Dhs